Connexion
Mot de passe oublié

Articles - L'Ariégeois

L'Historique

  |   72  |  Commentaire (1)  |  L'Ariégeois

CLUB GASTON PHOEBUS

 

LES DATES IMPORTANTES D’HIER A AUJOURD’HUI  

 

C’est en 1908 sous l’impulsion de quelques passionnés d’ariégeois que le club Gaston Phoebus a vu le jour. A l’origine de cette initiative, entrainés par le mouvement canin, nous noterons les noms de Henry de Saint Blanquat, le Comte Elie de Vezins, le marquis de Mauléon etc.…Le but de cette société constituée, étant selon les termes de l’époque, «Encourager  l’élevage de l’ariégeois». En effet, en 1890, l’ariégeois peu répandu en France en dehors de quelques départements méridionaux, absent des expositions canines, était tombé dans une telle décadence qu’il fallait absolument redresser la situation.

 

C’est ainsi que pour promouvoir la race, des épreuves furent organisées. La premières eu lieu à La Bastide de Sérou des 9 au 14 octobre 1910. Six meutes d’ariégeois et briquet d’Ariège furent engagés. Puis de nouvelles épreuves suivirent du 3 au 16 novembre 1912 où 16 meutes se confrontèrent. Ces épreuves remportèrent un véritable succès et les adhérents au club Gaston Phoebus affluèrent. Par la suite, un premier bulletin mensuel fit son apparition et le club publia le standard du «chien courant de l’Ariège». Malheureusement, les épreuves prévues de 1914 n’eurent pas lieu en raison de la déclaration de guerre. Le club tomba donc en sommeil.

 

Le 22 octobre 1978, le chien d’Ariège, par décision de la Société Centrale Canine, fut intégré au club du Bleu de Gascogne et Gascon Saintongeois. Décision prise suite au peu d’effectif et aux naissances trop faibles des ariégeois.Les premières épreuves sur lièvres organisées par ce club eurent lieu en février 1987 à Caumont. En 2003, un peu à l’image de sa création en 1908, quelques passionnés d’ariégeois, décidèrent de redonner vie au Club Gaston Phoebus.

 

En effet, les effectifs et naissances présentant une réelle croissance, il semblait opportun pour la race ariégeoise de se dissocier d’un club regroupant sept races et dont il est difficile de s’y retrouver. Un comité fut donc voté et le 16 mai 2003 voici la renaissance du « CLUB ARIEGEOIS GASTON PHOEBUS ».Depuis et à ce jour, le club Gaston Phoebus ne compte pas moins de 130 adhérents pour un effectif aux environ de 1000 chiens.

 

Chacun des adhérents trouve sa place dans le club qu’il soit «petit» ou «gros» éleveurs, peu importe…. ce qui prime c’est avant tout de prendre du plaisir avec ses ariégeois. L’objectif affiché du club est clair : promouvoir la race, par des expositions ou concours. Le maintien voir l’amélioration en se conformant au standard de beauté mais surtout de travail et ainsi veiller à ce que des dérives ne viennent petit à petit altérer les grandes facultés qu’ont nos ariégeois dans sa chasse de prédilection, celle du lièvre.

 

Ainsi depuis quelques années, le Club Ariégeois Gaston Phoebus revendique avec une légitimité flagrante que soit rendu à l’ariégeois et son club ses titres de noblesse.Puisse un jour l’histoire écrire que des hommes ont rendu  aux initiateurs des premières expositions et des épreuves, aujourd’hui appelés brevets ou concours, ce qui leur est dû : la race ariégeoise.Nous pourrons alors dire que le chien de l’Ariège a été rendu à son club GASTON PHOEBUS

 

VIVE L’ARIEGEOIS ! 

 

VIVE LE CLUB ARIEGEOIS GASTON PHOEBUS !